Que choisir entre chlore, sel ou brome pour le traitement de votre piscine ?


0

Il existe plusieurs traitements pour l’eau de votre piscine. Mais les plus utilisés sont le chlore, le sel et le brome. Ainsi, à travers ces quelques lignes, nous vous les présentons un par un ainsi que leurs caractéristiques, avantages et inconvénients. En vous basant sur cela, vous allez pouvoir identifier le meilleur produit pour vos besoins et votre situation.

Le traitement au sel pour votre piscine

D’abord, sachez qu’un appareil spécial est conçu pour traiter automatiquement l’eau de votre piscine une fois que celle-ci est complètement remplie au sel. Après cela, vous n’aurez pas grand-chose à faire pour entretenir votre piscine. En effet, la fréquence de l’appoint en sel est assez petite. De plus, les produits anti-algues ne vous seront pas d’une grande nécessité.

Les deux principaux avantages du sel sont relatifs à sa caractéristique naturelle et son aspect peu coûteux. D’ailleurs, ce dernier reste très important lorsqu’on veut entretenir ou rénover sa maison à prix réduit.

Le sel n’est en plus pas nocif pour la peau et est plus sûr pour les enfants que des produits chimiques. Il est vrai que le goût un peu salé de l’eau peut ne pas plaire à tout le monde, mais cela reste très léger par rapport à l’eau de mer.traiter piscine

Le seul désavantage que l’on puisse trouver à ce mode de traitement pour votre piscine, c’est un budget initial assez élevé puisque le prix de l’appareil au sel (l’électrolyseur) s’élève à 1 000 euros. Mais cela reste très rentable à long terme.

Le traitement au brome pour votre piscine

Le traitement au brome est beaucoup moins utilisé que le sel et le chlore à cause de son coût très élevé. Toutefois, son efficacité égale celle du chlore. De plus, il présente moins de contraintes puisqu’il est indolore et fait développer moins d’allergies aux personnes les plus sensibles. Il s’agit d’un produit :

  • Désinfectant ;
  • Oxydant ;
  • Anti-algues ;
  • Qui élimine les microbes et les bactéries.

En plus d’être 40 % plus cher que le chlore, le brome n’est pas la solution la plus sécuritaire. En effet, il est très corrosif, ce qui implique qu’il faut le stocker avec précaution et faire attention si l’on a des enfants.

Parmi les erreurs qu’il faut éviter dans la rénovation de votre maison, il y a celles à ne pas commettre si vous passez du chlore au brome pour le traitement de votre piscine. En fait, les deux produits sont incompatibles. Par conséquent, veillez bien à éliminer toute trace de chlore dans votre piscine avant de mettre du brome.

Le traitement au chlore pour votre piscine

Le chlore est ce que l’on utilise le plus pour le traitement de l’eau des piscines. On lui doit ses caractéristiques désinfectantes, son élimination des bactéries et des champignons ainsi que son action anti-algues. En plus de quoi, il est peu coûteux par rapport aux autres alternatives.

Par contre, le chlore n’est pas très doux avec notre corps puisqu’il irrite la peau, les yeux et les muqueuses. Lorsqu’il entre en contact avec les déchets organiques, il produit de la chloramine. C’est en fait ce qui cause cette odeur si forte.

Si vous optez pour cette solution, veillez à ce que le taux de chlore soit entre 1,5 et 2 mg par litre (la mesure se fait à l’aide de bandelettes). Ce produit existe sous forme de galets et en poudre. Dans le premier cas, il doit être simplement placé sur le skimmer. Sa dissolution se fait avec la filtration. Quand il est en poudre, le chlore est à verser de manière directe et ponctuelle dans la piscine. Son utilité est exclusive aux traitements espacés ou pour réguler une eau ayant viré au vert.


Like it? Share with your friends!

0